Artisanat du Nord de la Côte d'Ivoire

Depuis 2013, l'association ASDAÉ oeuvre en lien direct avec les artisans des villages de Katia, Kapélé et Fakaha pour les accompagner dans l'accomplissement de leurs initiatives. Le soutien à la relance de l'artisanat est apparu comme une priorité afin de renforcer la cohésion sociale et d'encourager un développement stable et pérenne.

Les populations de la région du Nord de la Côte d'Ivoire, principalement Sénoufo et Dioula, vivent essentiellement de l’agriculture, de l’élevage et de l’artisanat. La culture du coton a permis de développer des méthodes de filage et tissage traditionnelles, qui se transmettent depuis des générations. Le village de Katia compte environ 200 tisserands et 200 femmes fileuses et faisant le crochet. Le village de Kapélé est spécialisé, quant à lui, dans les perles d'argile. Tandis que les artisans de Fakaha peignent des motifs traditionnels sur toiles de coton. 

La guerre civile des dernières années a perturbé l'organisation des sociétés et ébranlé leur économie locale. L'artisanat a été particulièrement touché par ces évènements et la chute de la fréquentation touristique freine la reprise de la commercialisation. Les artisans des coopératives fonctionnant avant 2002 ont été, pour la plupart, contraints de se tourner vers l'agriculture afin de faire vivre leurs familles. Beaucoup d'entre eux ont quitté les villagesdans l'espoir de trouver un travail en ville. 

En Août 2013, les membres d'ASDAÉ ont réalisé un diagnostic de terrain dans ces trois villages afin d'évaluer les besoins des artisans. Il est apparu nécessaire d'aider au renforcement des capacités des coopératives artisanales afin que celles-ci puissent à nouveau retrouver une certaine proseprité et un marché stable. ASDAÉ joue donc le rôle d'appui financier et matériel afin d'aider les artsians à promouvoir leur activité et à renforcer leurs capacités. Elle effectue également des commandes solidaires, basées sur le principe du commerce équitable, afin leurs produits de faire connaître en France. Enfin, ASDAÉ mène un projet de plus grande envergure à Katia qui a pour but de créer une centrale d'achat en coton et de reconsstruire le centre artisanal.