Reconstruction du centre artisanal de Katia et création d'une centrale d'achat

 
L'objectif de ce projet est de permettre aux artisans du village d'avoir accès à une matière première (coton) de qualité à des prix préférentiels et de pouvoir travailler, stocker et exposer dans les bâtiments du nouveau centre artisanal. 
 
Katia est un village du nord de la Côte d'Ivoire, situé à une quinzaine de kilomètres de Korhogo, compte environ 5000 habitants, dont environ 2000 Sénoufos et 3000 Dioulas. La vie y est rythmée par le filage et le tissage du coton pour certains et la culture vivrière pour d'autres. Durant la guerre civile, tous les bâtiments du centre artisanal ont été saccagés. Depuis, les artisans se sont éparpillés et travaillent sous les manguiers du village. Le coton est acheté de manière indépendante par chaque artisans et stocké chez eux. Une fois terminés, les produits sont la plupart du temps envoys directement sur le marché de Waraniéné, à une dizine de kilomètres. Ainsi, aucun article n'est exposé dans le village. 
 
La coopérative artisanale est composée de : 

- 94 femmes fileuses, il s'agit souvent de femmes âgées ;

- 202 tisserands, de tous les âges ;

- 197 femmes qui font le crochet, il s'agit souvent de femmes assez jeunes.

 

Après plusieurs réunions de concertation, la coopérative et ASDAÉ ont planifié différents projets : 

- la reconstruction d'un bâtiment de 50m², situé sur l'ancien centre artisanal. 20m² serviront au stockage du coton, 30m² seront destinés à l'exposition des articles et au travail des fileuses et couturiers. 

- la création d'une centrale d'achat en coton, suite à une formation spécifique. Elle permettra aux artisans de s'approvisionner en matière première à des prix préférentiels. Il est également prévu de mettre en commun le matériel de teinture, à la suite d'une formation spécifique aux techniques de teinture naturelle. 

- l'accompagnement à la reconnaissance administrative de la coopérative artisanale et l'accès à des cartes professionnelles d'artisans. 

 

ASDAE est actuellement à la recherche de financements pour ces projets, d'un montant total de 13000€. 

 

Ancien centre artisanal détruit pendant la guerre civile