Fakaha

Le village de Fakaha, situé à une trentaine de kilomètres de Korhogo, perdu au milieu de la savane est spécialisé dans la peinture sur toile. Les tisserands du village tissent des bandes blanches qui sont ensuite assemblées pour en faire des toiles. Les dimensions peuvent varier d’une vingtaine de centimètres à plus d’un mètre de côté.

Une fois la toile prête, les tisserands peignent à l'aide de couteaux ou de petits bâtonnets de différentes tailles et de pigments naturels. Ceux-ci sont confectionnés par les vieux du village qui détiennent le secret de fabrication de ces pigments.

D'un geste sûr, le peintre dessine à même le sol, sur la toile. La première teinture brune est composée de feuilles et d'écorces bouillies. Une fois que la première couche est sèche, l'artisan repasse une deuxième couche noire, réalisée à partir de maïs pilé.

Les motifs représentés se transmettent depuis des générations. Ils représentent des symboles sacrés de l'ethnie Sénoufo et s'inspirent de mythes et de rites (tel que le rite initiatique Poro).

Ainsi, la toile est prête à être vendue sur les marchés. Le village étant très reculé, peu de visiteurs viennent y acheter les toiles. C’est pourquoi la promotion de leur artisanat et plus généralement du village permettrait de soutenir l’économie locale.